#idéereçue2 : Nous sommes entre chrétiens… tout devrait bien se passer !

« Nous sommes entre chrétiens cela devrait bien se passer ! »

Comment dire… il me semble qu’en tant que chrétiens nous avons un idéal élevé. Nous pensons que les relations entre chrétiens devraient être parfaites mais ce que nous observons sur le terrain est en grand décalage avec nos attentes.

En général nous constatons des relations hésitantes, bien loin des relations parfaites. Comment comprendre cette différence entre notre idéal et la réalité de terrain ? Tout d’abord, je suis désolée de vous l’apprendre, mais vous n’êtes pas parfaits. Et vos collaborateurs non plus… et les personnes avec qui vous collaborez dans l’Église non plus.

Nous aimerions bien que les autres se comportent au moins avec un minimum de _________ (placer le terme qui vous convient : respect, amour, persévérance, joie, honnêteté …), ce sont des chrétiens tout de même !
D’une part, comme nous ne sommes pas parfaits nous-mêmes, nous avons besoin d’admettre que les personnes avec lesquelles nous collaborons ne le sont pas non plus. Et ensuite nous devons également admettre que si nous sommes très attachés à une valeur (voir celle que vous avez placée ci-dessus) nous sommes souvent moins bons, ou moins attachés à une autre valeur. Chacun hiérarchise les valeurs à sa manière.

Cela veut dire que dans le travail d’équipe nous avons besoin de lâcher notre idéal. Attention, pas de lâcher notre but final ; bien sûr nous voulons tendre vers cet idéal de relations harmonieuses et fructueuses MAIS nous ne sommes pas encore au ciel ! Il ne s’agit pas de relâcher les efforts, mais de relâcher un idéal, ou plutôt une idéalisation des relations entre chrétiens pour maintenant, tout en continuant à chercher à progresser.

Faisant ce constat, les relations entre chrétiens devraient-elles finalement mieux se passer ? À la fois non… parce que ce ne sont pas les plus intelligents que Dieu choisit ; et oui parce que nous devrions ne pas nous contenter d’un statu quo mais cherchez toujours à progresser vers des relations empreintes tant d’amour que de vérité.

Alors permettez-moi une petite question : Quels sont vos objectifs de progression dans le cadre de la coopération dans votre Église ?

 


Retrouvez les autres articles de la série :

Abonnez vous à notre Newsletter et recevez gratuitement les nouveaux articles par mail