The Chosen – quelques remarques chronologiques

The Chosen – quelques remarques chronologiques

Au cas où vous l’auriez manqué, une série télévisée assez remarquable pour être évoquée sur ce site a récemment été diffusée en clair et en français à une heure de grande écoute sur une chaine de la TNT. The Chosen se propose en effet de décrire la perception (telle qu’imaginée par la production) que les disciples de Jésus ont pu avoir de lui lorsqu’ils l’ont rencontré. L’occasion pour moi, au terme de la diffusion de cette première saison, de faire le point sur quelques questions ou problèmes qui surgissent lors d’une étude comparative des quatre évangiles.

Puisque les huit épisodes de cette première saison relatent des événements qui se trouvent, dans nos Bibles, en Marc 1.16-2.17 (avec ses parallèles en Mt 4.18-25 ; 8.1-4, 14-17 ; 9.2-13 et Lc 4.42-5, 32) et en Jean 1.29-4.42, je me limiterai à évoquer les questions chronologiques relatives à ces sections.

  1. La première saison de The Chosen situe l’action en 26 ap. J.-C. Il s’agit là de l’année la plus précoce proposée pour le début du ministère de Jésus par les spécialistes de la question. Est-il réellement fondé de proposer un commencement du ministère de Jésus si tôt ? Cette date est bel et bien possible, mais elle demande une certaine gymnastique pour faire correspondre l’année 26 à « la quinzième année de Tibère César » où Luc situe le début du ministère du Baptiste (Luc 3.1). En revanche, une indication importante paraît assez décisive pour effectivement faire commencer le ministère de Jésus à l’automne 26 : celle qui se trouve dans la déclaration des Juifs en Jean 2.20, lesquels s’offusquent de ce que Jésus prétende relever le Temple en trois jours alors que cela faisait déjà 46 ans que les travaux de rénovation et d’extension du Temple avaient été lancés par Hérode le Grand. Or, ces travaux (qui ne seront entièrement terminés qu’en 63 ap. J.-C. !) ont été lancés en 19 av. J.-C. Si l’on compte ces 46 années de manière inclusive (c’est-à-dire que la première année des travaux est l’année -19), alors la quarante-sixième année tombe exactement en 27 ap. J-C. Comme l’épisode de la première purification du Temple a lieu aux alentours de la Pâque, donc au printemps, il faut en déduire que les événements rapportés en Jean 1.19-2.12 ont eu lieu un peu plus tôt, possiblement en janvier ou en février de cette année 27. Il faut alors placer avant cela l’épisode de la tentation (qui dure 40 jours) précédé par le baptême de Jésus, et plus tôt encore par le début du ministère de Jean, tous trois rapportés dans les synoptiques. En bref, il est plausible – et même assez certain à mes yeux – que (i) le Baptiste ait commencé à baptiser vers septembre 26, que (ii) Jésus ait été baptisé en octobre ou peut-être en novembre, et que (iii) revenant vers le Baptiste après les 40 jours de tentation, les choses rapportées dans la seconde partie de Jean 1 aient eu lieu au début de l’année 27.
  2. Situer le début du ministère de Jésus en 26, est-ce dire que les événements rapportés dans la saison 1 de The Chosen ont aussi eu lieu dès cette année ? Cela est exclu en ce qui concerne la rencontre avec Nicodème (relatée en Jean 3 et dans l’épisode 7) et celle avec la femme samaritaine (relatée en Jean 4 et dans l’épisode 8), qui ont lieu après la Pâque 27 de Jean 2. Il faut sans doute aussi également situer le miracle de Cana (relaté en Jean 2.1-11 et dans l’épisode 5) au début de l’année 27. En effet, Jean 2.12 précise qu’après le miracle de Cana, Jésus retourna à Capharnaüm, mais seulement pour « quelques jours », après quoi il monta à Jérusalem aux alentours de la Pâque 27. Et puisque de Jean 1.19 aux noces de Cana, il ne se passe que 7 jours, il faut en déduire que la rencontre d’André et de Pierre avec Jésus a lieu au troisième jour de cette semaine, toujours au début de l’année 27. Il faut donc en déduire qu’aucun des événements rapportés dans la saison 1 de The Chosen n’a réellement eu lieu en 26, mais que ceux qui sont rapportés en Jean 1 à 4 ont plutôt tous eu lieu l’année suivante.
  3. Une troisième question porte sur l’identification proposée par la série (à la suite, il faut le dire, de nombreux commentateurs) entre la rencontre de Jésus avec Pierre en Jean 1.42 et l’appel des quatre premiers disciples relaté en Marc 1.16-20 (et ses parallèles en Mt 4.18-22 et surtout Lc 5.1-11 qui complète le récit de cet appel par celui de la première pêche miraculeuse). Dans un même épisode – le quatrième de la première saison – nous voyons ainsi André rapporter à son frère qu’il a trouvé le Messie (voir Jn 1.41) que le Baptiste lui a désigné la veille comme « l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (voir Jn 1.36-37). Simon n’en a que faire et part pêcher avec son frère toute la nuit, sans succès, malgré le renfort au petit matin de Zébédée et de ses deux fils. C’est alors que Jésus apparaît sur le rivage et lui enjoint de jeter une dernière fois son filet : c’est la pêche miraculeuse de Luc 5. Ces deux épisodes de Jean 1.29-42 et Marc 1.16-20 sont donc superposés comme s’ils avaient eu lieu dans un laps de temps de 48 heures. Une étude attentive du texte doit toutefois nous permettre de conclure que les deux épisodes relatés en Jean 1 et dans les synoptiques sont éloignés l’un de l’autre de plusieurs mois. Ce qui permet de le déterminer de manière certaine, c’est que l’appel des disciples en Marc 1.16-20 (et parallèles) a lieu « après que Jean eut été livré » (Mc 1.14), alors que les épisodes relatés en Jean 1 (mais aussi ceux relatés au moins jusqu’en Jean 4.3) ont lieu pendant le ministère du Baptiste.
  4. En conséquence, il ne faut pas superposer aux événements rapportés au début de l’évangile selon Jean (chap. 1-4) ceux rapportés en Marc 1.16-2.17 (avec ses parallèles en Mt 4.18-25 ; 8.1-4, 14-17 ; 9.2-13 et Lc 4.42-5.32), car ce que rapporte Jean 1.19-4.2 a lieu avant l’arrestation du Baptiste, et ce que rapportent les synoptiques a lieu après celle-ci. Selon mon estimation, tous les autres événements rapportés dans la première saison de The Chosen (épisode 4 : la pêche miraculeuse et l’appel de Pierre, André, Jacques et Jean ; épisode 6 : guérisons du lépreux et du paralytique ; épisode 7 : appel de Matthieu ; épisode 8 : guérison de la belle-mère de Pierre) ont lieu soit à la fin de l’année 27 soit au début de l’année 28. L’ordre s’avère à mes yeux le suivant :

DateÉvénementRéférences bibliquesThe Chosen (épisodes)
Fin 26Début du ministère du BaptisteMc 1.1-8 ; Mt 3.1-12 ; Lc 3.1-18
Baptême de JésusMc 1.9-11 ; Mt 3.13-17 ; Lc 3.21-22
Tentation au désertMc 1.12-13 ; Mt 4.1-11 ; Lc 4.1-13
Début 27Le Baptiste évoque son ministèreJn 1.19-28
« Le lendemain », retour de Jésus près du Jourdain, témoignage de JeanJn 1.29-34
« Le lendemain », Jésus appelle ses trois premiers disciples (Jean ? André et Pierre)Jn 1.35-42S1E4
« Le lendemain », Jésus appelle deux autres disciples (Philippe et Nathanaël)Jn 1.43-51
« Le troisième jour », premier signe à CanaJn 2.1-11S1E5
Jésus à Capharnaüm pour « quelques jours »Jn 2.12
Pâque 27Première montée à JérusalemJn 2.13
Première purification du TempleJn 2.14-22
Première Pâque de Jésus après son baptêmeJn 2.23-25
Entretien avec NicodèmeJn 3.1-21S1E7
Été 27Jésus retourne près du Jourdain et commence à faire plus de disciples que JeanJn 3.22-4.2
Automne-Hiver 27Jésus décide de rentrer en Galilée après l’arrestation du BaptisteMc 1.14 ; Mt 4.12 ; Lc 4.14-15 ; Jn 4.3
Jésus en Samarie, « quatre mois avant la moisson »Jn 4.4-42S1E8
Hiver 27-28Arrivée en Galilée, second miracle à CanaJn 4.43-54
Jésus quitte Nazareth pour CapharnaümMt 4.13-16
Début de la prédication du royaume par Jésus dans toute la GaliléeMt 4.17 ; Mc 1.15
Pêche miraculeuseLc 5.1-9S1E4
Appel de Pierre, André, Jacques et JeanMc 1.16-20 ; Mt 4.18-22 ; Lc 5.10-11S1E4
Jésus chasse des démons à la synagogue de CapharnaümMc 1.21-28 ; Lc 4.31-37
Guérison de la belle-mère de PierreMc 1.29-34 ; Mt 8.14-17 ; Lc 4.38-41S1E8
Jésus se retire au désert pour prier et déclare qu’il doit annoncer l’Évangile aux autres villesMc 1.35-38 ; Lc 4.42-43
Printemps 28Jésus fait le tour des synagogues de Galilée, enseigne, guérit des malades, chasse des démonsMc 1.39 ; Mt 4.23-25 ; Lc 4.44
Jésus guérit un lépreuxMc 1.40-45 ; Mt 8.2-4 ; Lc 5.12-16S1E6
Jésus guérit un paralytiqueMc 2.1-12 ; Mt 9.2-8 ; Lc 5.17-26S1E6
Appel de MatthieuMc 2.13-14 ; Mt 9.9 ; Lc 5.27-28S1E7
Les épis arrachés un jour de sabbat, alors « qu’ils traversaient un champ de blé mur »Mc 2.23-28 ; Mt 12.1-8 ; Lc 6.1-5
  1. Il reste un événement dépeint dans cette première saison que je placerais encore plus tard dans le ministère de Jésus : il s’agit du banquet chez Matthieu. Il est vrai que les trois synoptiques relatent tous trois le banquet de Matthieu (Mc 2.15-17 ; Mt 9.10-13 ; Lc 5.29-32) immédiatement après son appel (Mc 2.13-14 ; Mt 9.9 ; Lc 5.27-28). Toutefois, la séquence des péricopes qui s’enchaînent en Matthieu 9.10-26 (le banquet de Matthieu, Jésus et le jeûne, Jésus et Jaïrus, Jésus et la femme atteinte de pertes de sang, Jésus et la fille de Jaïrus) comme relatant des événements ayant eu lieu en un seul et même jour – alors même qu’hormis le banquet de Lévi, cette séquence se retrouve bien plus tard chez Marc (5.21-43) et chez Luc (8.41-56) – me conduit à penser que le banquet de Matthieu a eu lieu l’hiver suivant, au tournant de l’année 28 et de l’année 29. Les deux événements de l’appel de Matthieu et du banquet chez lui seraient alors séparés de près d’une année, mais auraient été rapprochés l’un de l’autre par la source commune aux trois synoptiques qui auraient alors tous conservé dans leur texte final le rapprochement de ces deux épisodes. La différence, c’est que Marc et Luc placent la séquence rapprochée plutôt au début du ministère de Jésus, juste après les événements qui précèdent immédiatement l’appel de Matthieu ; alors que Matthieu place cette même séquence rapprochée plutôt au milieu du ministère de Jésus, juste avant les événements qui ont immédiatement suivi le banquet.

En conclusion, il est possible de souligner deux choses.

Premièrement, les débuts du ministère de Jésus, tels que rapportés par les synoptiques d’une part et par Jean d’autre part, ne couvrent pas la même période. Matthieu, Marc et Luc passent directement du baptême et de la tentation de Jésus à son installation à Capharnaüm et à sa première déambulation en Galilée – avec une ellipse temporelle de presqu’une année. Jean, dans ses quatre premiers chapitres, nous fournit alors le matériau qui permet de combler en partie cette lacune, en relatant des événements qui s’égrènent tout au long de l’année 27, du retour de Jésus près du Jourdain après sa tentation, à son installation à Capharnaüm à la fin de cette année. Durant ce laps de temps, Jean nous montre Jésus à Cana, à Capharnaüm, à Jérusalem, à nouveau près du Jourdain et en Samarie.

Deuxièmement, le classement des épisodes de la vie de Jésus par les quatre évangélistes est d’une manière générale chronologique, mais peut aussi obéir par moment à une logique thématique. Même si je ne le prouve pas vraiment ici (ce n’est pas le sujet), il est possible d’affirmer assez solidement qu’alors que Marc et Jean construisent leur récit avec une attention importante accordée à la chronologie, Matthieu et Luc procèdent beaucoup plus facilement à des regroupements thématiques de ce type. Ces manières de faire correspondent chacune à des projets rédactionnels différenciés, et c’est alors le rôle du lecteur et du commentateur des évangiles de se demander, lorsqu’il repère le déplacement volontaire d’un épisode d’un endroit à un autre, pour quelles raisons théologiques l’évangéliste a-t-il voulu faire cela.

Crédit photo : © Press.thechosen.tv

Abonnez vous à notre Newsletter et recevez gratuitement les nouveaux articles par mail