Trois questions à… Jean-Luc Gadreau pour les Cahiers de l’école pastorale

Trois questions à… Jean-Luc Gadreau pour les Cahiers de l’école pastorale

Dans cette nouvelle série sur Point-Théo, nous partons à la rencontre d’une personne, à l’oeuvre pour Dieu. Aujourd’hui, nous voyons Jean-Luc Gadreau, membre du comité de rédaction des Cahiers de l’école pastorale qui nous présente un outil très utile pour l’Église.

Est-ce que tu peux nous expliquer ce que sont les Cahiers de l’école pastorale ?

Les Cahiers de l’Ecole Pastorale sont une revue trimestrielle assez conséquente, avec une moyenne de quatre-vingt pages par revue. Nous sortons également un hors-série chaque année. Ces cahiers sont très riches. On y trouve des réflexions, des prédications, des recensions de livre… Nous avons aussi une rubrique qui revient chaque mois « L’ Église dans tous ses états ». Elle évoque de manière concrète une pratique de l’Église et du culte. Concernant leur histoire, les Cahiers de l’école pastorale existent depuis 1988, mais ils ont beaucoup évolué depuis. Au-delà du design, les numéros ont eu tendance à s’épaissir régulièrement avec les années. Les sujets sont nombreux et variés. Le dernier numéro par exemple était sur la ville. Le prochain qui arrive ne sera pas thématique : on aura un article sur le discipulat un autre sur l’accueil de membres d’autres Églises, ou encore une approche biblique et théologique autour du handicap et la présentation de la méditation évangélique ignacienne… Pour se faire une idée, il est possible d’aller sur le site de Croire Publications, qui édite les Cahiers, pour s’abonner en ligne ou commander un exemplaire. Il y a un sommaire des numéros et un certain nombre d’articles qui sont disponibles à la lecture en ligne.

Jean-Luc Gadreau, coordinateur du département formation de la FEEBF et membre du comité de rédaction des Cahiers de l’école pastorale (capture youtube)

Comment fonctionnent les Cahiers de l’école pastorale ?

Nous avons un comité de rédaction composé de sept personnes, qui se retrouve trois à quatre fois par an pour préparer les numéros. Le but est de rechercher des auteurs, des articles, puis ensuite d’assurer le suivi. Nous avons aussi une équipe de relecture hyper compétente et un maquettiste qui s’assurent de la bonne mise en forme des articles en vue de la publication. La formule actuelle fonctionne particulièrement bien. Nous avons un nombre d’abonnés importants (autour de neuf cents), des articles plébiscités… bref c’est positif. Cette formule demande par contre beaucoup de travail : nous sortons quatre numéros par an, plus un hors-série thématique, plus large encore. Notre défi principal est de réussir à proposer des numéros de qualité, variés et, bien sûr, de trouver des auteurs… 

Pour les pasteurs et responsables d’Eglise, cette formation continue est indispensable, nécessaire pour se renouveler dans le ministère.

Jean-Luc Gadreau

Quel est l’objectif des Cahiers et quel impact ont-ils auprès des gens ?

Les Cahiers de l’école pastorale sont un outil de formation permanente très pertinent. La formation continue est très importante. C’est une disposition dans laquelle nous devons tous nous placer : vouloir apprendre, découvrir, grandir encore et toujours. Pour les pasteurs et responsables d’Église, cette formation continue est indispensable, nécessaire pour se renouveler dans le ministère. Il existe bien sûr différents outils comme l’Ecole pastorale, avec des sessions régulières aux Cèdres à Massy. Mais les Cahiers de l’école pastorale sont un excellent complément, pour tous. Ils veulent aider au développement de la théologie pratique au sein des Églises de tous ceux qui veulent compléter leur formation, que ce soit les pasteurs ou les chrétiens engagés qui veulent réfléchir leur foi, servir Dieu et leur prochain. Au cœur de ce projet des Cahiers de l’école pastorale, on trouve l’importance de penser sa pratique sur des bases théologiques. Pour la suite de l’aventure, nous voulons continuer de fidéliser notre lectorat et bien sûr continuer de trouver de nouveaux lecteurs et de nouveaux abonnés, notamment en France et en Europe francophone. Les Cahiers sont connus en Afrique, où il est possible de lire les articles intégralement sur le site. Ce qui n’est pas le cas en France, où plusieurs articles ne sont disponibles qu’en partie.

Pour aller plus loin

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Abonnez vous à notre Newsletter et recevez gratuitement les nouveaux articles par mail